Trait belge Nos territoires graphiques

La sale tête de l’Europe

Si l’architecture est l’expression de la pensée, quelle image l’Europe renvoie-t-elle par ses bâtiments bruxellois ? Celle d’un camp retranché, inaccessible et désordonné.

Janvier 1958. Depuis six ans, les États fondateurs de l’Europe cherchent un siège pour leur organisation. Une présidence tournante est décidée et la Belgique, première dans l’ordre alphabétique, ouvre le bal. Arrivées à Bruxelles un peu par hasard, beaucoup par manque de consensus politique, les institutions européennes s’y développent sans véritable cohérence architecturale. Des buildings longeant une autoroute urbaine, des vitres à perte de vue, des rues vidées de leurs habitants… « Le quartier européen ressemble à un district financier », remarque Ludovic Lamant. Auteur du livre Bruxelles Chantiers, le journaliste français y décode l’architecture des institutions européennes...