médias

Presse qui rit jaune

Le mouvement des « gilets jaunes » confirme le désaveu de la population à l’égard des journalistes, suspectés eux aussi de récupérer la grogne sans essayer de la comprendre. Les médias sont dépassés sur leur gauche et leur droite par les influenceurs qui ont pris le contrôle des réseaux sociaux.

Grand reporter au Monde, Florence Aubenas a publié en 2010 Le Quai de Ouistreham, une enquête en immersion de six mois dans le milieu des femmes de ménage intérimaires en Normandie. Dès le début du mouvement des gilets jaunes, l’automne dernier, la journaliste a passé une semaine sur un rond-point du Lot-et-Garonne pour raconter cette révolte auprès des premiers concernés. Sa présence n’a pas toujours été bien accueillie. En pleine interview, il n’était pas rare qu’elle se retrouve filmée par une nuée de téléphones portables, situation qu’elle a choisi de prendre avec flegme et compréhension...