Récit

Messes basses

Le curé des Marolles, Jacques Van der Biest, est décédé en mai dernier à l’âge de 86 ans. Grand défenseur des pauvres, il laisse des paroissiens inconsolables. Qui sera leur nouveau berger ? Le curé congolais, imposé par l’archevêché, ou le traditionaliste et ses chants en latin ? Guéguerre de clochers.

Comme tous les dimanches, Arlette a pris ses quartiers devant l’église des Minimes, au cœur des Marolles à Bruxelles. Assise sur une chaise, dos à la porte, elle attend que la messe s’achève sans piper mot, espérant que les fidèles de 9 h 30 se montrent suffisamment généreux pour garnir son gobelet de quelques pièces jaunes à la sortie. Voilà près d’une heure trente que la célébration est en cours. Une heure trente de chants, en latin, avec un curé qui tourne le dos à l’assemblée, dont l’homélie du jour était consacrée au péché originel...