Étude du milieu Médor en 1re rénové

Rail : classes à part

Vitesse et confort pour les riches, lenteur à prix réduit pour les autres : la réouverture de lignes ferroviaires alternatives au Thalys pour relier la Wallonie au nord de la France, voire à Paris, est-elle le signe d’une ségrégation dans les transports en commun ?

C’est la fin d’une rupture absurde qui durait depuis 22 ans. Depuis 1997, et le lancement du Thalys Bruxelles-Paris, aucun autre train n’avait circulé entre la Wallonie et le nord de la France. Très récemment, la Commission européenne avait exhorté les autorités belges et françaises à reconstituer ces « chaînons manquants ». Il n’y avait aucun sens à n’avoir, comme seul train vers la France, un Thalys dont le billet aller coûte, s’il est acheté le jour même en gare, la douloureuse somme de 99 euros pour une place en seconde classe. En novembre 2018, donc...