Récit

Pouponnières. Bébé placé, bébé abîmé

Studio familial, commissariat de police, hôpital
et pouponnière. En six mois de vie, Enzo a déjà connu quatre lieux de transition. Depuis octobre, il grandit
à la pouponnière des Cerfs-Volants avec d’autres enfants, tous séparés de leurs parents.

L’imposante maison des Cerfs-Volants n’a rien d’une architecture institutionnelle, elle se fond dans le décor du quartier des Fleurs, calme et résidentiel de Schaerbeek. Une grille ouvragée, un jardinet accueil­lant, quelques marches à monter pour sonner à la porte en fer forgé. Au premier étage, celui des Minibulles, Enzo fait la sieste, couché dans son relax entre deux autres bébés. Les grands sont à l’école. Sous les toits, dans la salle de réunion, les puéricultrices profitent de cette pause, trop souvent interrompue par le sommeil agité des enfants.

Parmi les gazouillis et les sursauts de...