Aire libre Numérique à brac

Les corsaires scolaires

Début septembre, les systèmes informatiques de six établissements flamands ont été attaqués et verrouillés par un pirate exigeant une rançon... en bitcoins. D’un coup, tableaux interactifs, gestion des repas et des devoirs : tout devenait ingérable. Et les données personnelles étaient mises à nu. La punition complète.

Cette année, la rentrée scolaire de Rik Delmotte, directeur d’un groupement de six écoles catholiques de l’enseignement secondaire à Tielt et à Ruiselede, en Flandre occidentale, a ressemblé à un cauchemar éveillé. Le 10 septembre au matin, il reçoit un mail dans un anglais approximatif. Un inconnu lui annonce qu’il a piraté le système informatique des six établissements, verrouillé l’accès à ses données et réclame une rançon de plusieurs milliers d’euros, payée en bitcoins (plus difficilement traçables donc), pour libérer le système.

A priori, rien de bien grave : les professeurs, eux, n’avaient pas été...