Nouvelles de Médor

Ag 2016 - compte rendu

Le 28 mai dernier Médor rassembla ses coopérateurs et coopératrices. En plus des démarches officielles (validation des comptes, décharge aux administrateurs, présentation du bilan et du plan financier,...), des moments de réflexion et de débat furent proposés en amont et durant l’assemblée générale, elle-même : un premier pas vers davantage de liens entre les parts F (fondateurs) et les parts C (coopérateurs).

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 28 MAI 2016 - LIÈGE

 

L’assemblée générale fut précédée d’une matinée de réflexion (10h-12h30), ouverte à tous les coopérateurs et coopératrices, à la librairie Les Presses de l’ULg. Elle fut ensuite suivie d’une conférence de presse.
 

Olivier Bailly, fondateur, ouvre l’AG à 14h19. L’ordre du jour prévu est le suivant :

  • 14 heures – Introduction, brève explication de l’ordre du jour
  • 14 heures 10 – Porte-paroles des trois ateliers du matin
  • 14 heures 30 – Le point sur les procurations et choix de deux scrutateurs
  • 14 heures 45 – le bilan de la première année écoulée
  • 15 heures 05 – Comptes annuels, bilan 2015, décharge aux administrateurs (VOTE)
  • 15 heures 15 – Sowecsom (VOTE)
  • 15 heures 25 – Parole aux observatrices
  • 15 heures 40 – Présentation du plan financier 2016/2017 et débat (animation par Christian Legrève dit « œil-de-lynx »)
  • 16 heures 50 – Présentation des candidats administrateurs
  • 17 heures 15 – Clôture de la journée
  • 17 heures 20 – VOTES concernant le plan financier (o/n) et l’administrateur
  • 17h20 / 18h – décompte des voix et surtout apéro
  • 18 heures – Annonce des résultats

 

  1. Retour en plénière des ateliers du matin

Le sujets abordés lors d’ateliers tournants avec les coopérateurs et coopératrices ont tourné autour des trois enjeux principaux de Médor et ont permis de questionner les choix et options prises jusqu’à ce jour, de faire émerger les points d’attention partagés et de faire des propositions entre coopérateurs et fondateurs, d’affirmer la volonté de Médor de mettre ses coopérateurs au centre du projet.

 

#Gouvernance

  • Groupes locaux – coop et lecteur
  • Convivialité et sentiment d’appartenance
  • Groupes de travail – coop
  • Accueil des coops
  • Enrichissement mutuel de la coopérative et des coopérateurs-trices (prendre et recevoir) 
  • Clarté des actions à mettre en place

 

#Finances

  • Principe de rémunération juste et durable
  • Solutions à long terme vs solutions à court terme
  • Financement doit avoir du sens
  • Renouvellement des abonné-e-s/ Acquisition de nouveaux et nouvelles abonné-e-s
  • Utilisation du capital ? Subvention vs indépendance
  • Accompagnement par des structures d’économie sociale

 

#Produit

  • La promesse est tenue !
  • Notion d’ADN Médor
  • La Belgique et l’International : la Belgique comme point de départ ou d’arrivée
  • Est-ce qu’on traite des sujets non traités ou est-ce qu’on traite différemment des sujets déjà traités ?
  • Des possibilités de retour des lecteurs ?
  • Aller chercher de nouveaux publics : les écoles secondaires
  • L ’enjeu des réabonnements : comment les faciliter ?

Prochaine étape : analyser les retours pour les intégrer dans un plan d’action. Le CA va y travailler !

  1. Points sur les procurations et choix des scrutateurs

Les procurations sont vérifiées et valideées, aucun dysfonctionnement à signaler, et deux scrutateurs parmi les coopérateurs non fondateurs sont nommés par l’assemblée.

  1. Bilan de la première année

Le bilan est présenté avec ses deux facettes : activités et finances. Le bilan interne présenté couvre l’exercice du 01/07/2014-31/12/2015. Voir bilan

  • MÉDOR EST LANCÉ  !
    Après trois ans de gestation, Médor est enfin lancé. Depuis, quatre numéros furent bouclés. Les fondateurs du projet se réjouissent de constater la mise en place de pratiques innovantes au niveau éditorial et graphique (pilotage tournant, logiciels libres, etc.)

  •  

  • MÉDOR EST EN BÉNÉFICE :
    Les recettes de Médor viennent de quatre sources principales : abonnements, ventes en librairie, financement coopératif et publicité. Les dons sont pratiqués dans une moindre mesure. Grâce à des ventes qui sont au rendez-vous, Médor pourra donc s’acquitter de son devoir de contribuable dès la prochaine échéance fiscale.

  •  

  • 6000 EXEMPLAIRES VENDUS PAR NUMÉRO POUR PÉRENNISER LE PROJET :
    Le premier numéro de Médor a approché les 10 000 ventes (au lieu des 3 800 espérées). Médor dispose aujourd’hui de plus de 3 000 abonné-e-s. Dès le numéro 5, Médor veut stabiliser ses ventes à 6 000 exemplaires par numéro. Il doit pour cela maintenir un bon nombre d’abonné-e-s en relevant notamment le défi du réabonnement.

  •  

  • MÉDOR REMERCIE SES COOPÉRATEURS :
    Ils sont près de 800 à avoir mis la main à la poche pour acquérir une ou plusieurs parts à 20€. Leur motivation ? Devenir des lecteurs actifs, aider Médor à se développer, participer au dialogue interne et être les garants de la philosophie et de la trajectoire du projet. 
    À l’assemblée générale, ils et elles ont pris part aux ateliers « gouvernance », « finances » et « produit » et ont exprimé leur envie d’agir concrètement pour Médor (groupes de travail locaux, workshops annuels,...). Merci !
    Ces coopérateurs et coopératrices sont représentés par Aude Garelly, Hélène Spitaels mais également Jérôme Herman (directeur de la coopérative Damnet), élu ce samedi, au sein du conseil d’administration de Médor.

  •  

  • MÉDOR TIENT SES PROMESSES :
    Cette AG était l’occasion, pour Médor, de rencontrer ses coopérateurs et coopératrices : son premier lectorat. Leur feed-back ? Médor tient ses promesses d’enquêtes qualitatives, d’innovations graphiques et de thématiques belgo-belges. Le récent Prix Belfius dans la catégorie « Presse écrite » pour l’enquëte de David Leloup sur la société Mithra en est une belle confirmation.

  1. Comptes annuels, bilan 2015, affectation, décharge aux administrateurs (VOTE)

Le bilan et le compte de résultat laissent apparaître un bénéfice de 6 797,73pour l’exercice écoulé. Ils sont acceptés à la majorité. L’assemblée décide à l’unanimité d’affecter le résultat comme suit : Report : 6 797,73€

L’assemblée donne décharge pleine et entière au CA pour l’exécution de son mandat jusqu’au 31.12 2015 et décide de poursuivre l’activité de la société.

 

  1. Sowecsom

La SOWECSOM, société wallonne d’économie sociale marchande, accepte d’investir 40 000sous forme de parts sociales dans Médor pour d’aider au démarrage du projet. De ce fait, elle devient coopératrice. Comme tout coopérateur chez Médor, la SOWECSOM n’aurait qu’une seule voix. Le soutien de la SOWECSOM est limité dans le temps à une période de 5 à 10 ans, à la l’issue de laquelle la société souhaite récupérer ses parts pour que d’autres projets puissent bénéficier d’un investissement. Elle souhaite logiquement que sa participation s’ajoute à celle des autres coopérateurs et coopératrices mais ne la remplace pas.

La SOWECSOM nous demande en conséquence « d’inscrire à l’assemblée générale qui actera l’augmentation de capital par la SOWECSOM, la proposition de résolution suivante : (...) Les coopérateurs présents ou représentés s’engagent à maintenir le capital de la société stable pendant la durée de participation de la SOWECSOM à celui- ci. En tout état de cause, la part du capital de la société devra, à tout moment, être intégralement souscrite et libérée par d’autres coopérateurs que la SOWECSOM. »

Concrètement, cela signifie que le capital ne peut pas descendre sous la barre des 38 800€ (montant du capital avant l’accord de la SOWECSOM) tant que la SOWECSOM est coopératrice.

L’AG marque son accord en faveur de cette indication.

 

  1. Observatrices au comité de rédaction

Les observatrices font état de leur bilan devant l’AG.
A retenir dans leurs propositions : proposer un compte-rendu d’observations à chaque numéro plutôt qu’une restitution annuelle à l’AG, afin d’engranger des améliorations plus régulièrement.
Les observatrices voient leur mandat renouvelé pour une nouvelle année, à la majorité.

 

  1. Vote sur le changement du siège social

Il est proposé de transférer le siège social de Namur à Liège, à l’adresse : Rue Lamarck 9, 4000 Liège. L’AG approuve à l’unanimité. Le changement sera effectué dans le courant de l’automne. 

 

  1. Le plan financier

Il est présenté par deux administrateurs, une part C et une part F (voir plan financier), après un processus de consultations et discussions entre fondateurs et CA depuis janvier, puis une synthèse et mise à plat finale par le CA de toutes les dimensions du budget.
Une partie minoritaire des fondateurs intervient pour faire part de ses points d’attention complémentaires.

Des échanges de visions ou de questions-réponses ont lieu entre coopérateurs(trices) de part F et C autour des points suivants :

  • L’augmentation des coûts nécessaires
  • Les pistes de solutions en matière de rentrées
  • La question des rémunérations : égalitaires, en fonction des responsabilités, du volume, de la permanence de la fonction ?
  • Le volume des revenus de la publicité et la charte publicitaire
  • La disponibilité de l’information relative au lectorat
  • La capacité à mobiliser les annonceurs en termes de financement ?
  • La question du bon timing pour ouvrir le chantier, afin de déployer Médor sur le web de manière offensive
  • La question de la participation et de la prise de décisions dans le groupe des fondateurs
  • L’enjeu de définir et d’attribuer une fonction de coordination générale du projet et de l’entreprise
  1. Vote sur le plan financier :

Le plan financier est accepté à la majorité dans les deux chambres (C et F).

 

  1. Nouvel administrateur

Jérôme Herman est élu à la majorité par les coopérateurs pour les représenter au CA, en complément d’Aude Garelly et Hélène Spitaels.

 

 

L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée à 17h 54.

 

Bailly Olivier, administrateur délégué