4min

Molenbeek : l’échevin Achaoui n’a pas corrigé sa déclaration de revenus

stade-3.jpg
Colin Delfosse. CC BY-NC-ND.

Sur le site de « Molenbeek 1080 », il y a depuis peu la liste des mandats de l’échevin Abdellah Achaoui. Mais pas les rémunérations qui y correspondent, ni la mention d’une société de consultance active depuis novembre 2019.

Au conseil communal de ce mercredi 19 février, comment l’échevin molenbeekois Abdellah Achaoui (PS) pourra-t-il démontrer qu’il a dit toute la vérité sur ses rémunérations ? Le site internet de la commune de Molenbeek-Saint-Jean, où Abdellah Achaoui est l’un des remplaçants désignés de la bourgmestre socialiste Catherine Moureaux, démontre aujourd’hui encore le contraire. Il suffit de cliquer sur l’onglet « vie politique », puis « transparence », pour découvrir ceci :

revenus-achaoui-2018.png

À la main, sans dater sa déclaration, l’échevin Achaoui a indiqué qu’il n’y avait aucun revenu lié à ses fonctions de président, d’administrateur délégué et de manager sportif de l’Ecole des jeunes de l’Union saint-gilloise. Il ne mentionne pas non plus, comme l’exige une ordonnance régionale de 2017, consécutive à l’affaire du Samusocial, la société de consultance qu’il a créée à l’automne dernier.

Comme l’a révélé Médor, Abdellah Achaoui - obligé de démissionner de son poste à l’école des jeunes, à la suite de notre premier article - cumulait ses fonctions d’échevin et des activités intenses au sein de ce club professionnel candidat à la montée en D1 de football. Voici le contenu exact de l’échange que nous avions eu avec lui, le vendredi 17 janvier, en début de soirée :

Or, Médor peut aujourd’hui détailler la double origine des rémunérations engrangées par l’échevin hyperactif à l’Union : via sa société de consultance, il facturait 1 250 euros mensuels auprès de la structure professionnelle des « jaunes et bleus » (la SCRL Union saint-gilloise, détenue par des investisseurs anglais de Brighton) et l’asbl Ecole des jeunes lui versait aussi 500 euros chaque mois en justifiant cette dépense par une « convention 2019-2020 » dite de « gestion ».

Pourquoi ceci ne figure-t-il pas sur lesite de la ville de Molenbeek  ? Le conseiller communal PTB Dirk De Block a posé la question à l’administration molenbeekoise. A force d’insistance, voici ce qui lui a été répondu, hier :

« Monsieur le Conseiller,

La déclaration de Monsieur l’Echevin Achaoui n’a pas été mise en ligne en même temps que celle des autres échevins.

Nous avons réceptionné sa déclaration après le 16 janvier 2020 (date d’envoi du dernier rappel). Elle a été scannée et mise en ligne le 22 janvier 2020.

Cordialement,

Signé : le secrétaire communal »

Depuis le 22 janvier, Abdellah Achaoui aurait pu corriger sa déclaration. Il ne l’a pas fait. Formellement, y était-il tenu ? Sur les bancs du PS, il se trouvera quelques voix pour dire que… non, sous prétexte qu’il s’agirait de déclarer des revenus de 2018. Mais sur un plan éthique, quel est le sens d’afficher en public - et cela a été fait tout récemment, fin janvier 2020, donc - une déclaration contraire à la réalité ? Où est l’esprit de transparence ?

De même, Abdellah Achaoui n’a pas rentré sa déclaration de patrimoine auprès de la Cour des comptes, au moment de devenir officiellement échevin à Molenbeek, le 1er janvier 2019.

Une enquête judiciaire est en cours à son sujet. Au Parlement bruxellois, le ministre régional des Finances Sven Gatz (Open VLD) a annoncé ce lundi que l’administration régionale allait aider la justice.

Notre enquête avait révélé que :

- L’échevin molenbeekois Abdellah Achaoui a disposé d’une forte autonomie de gestion à la tête de l’asbl Ecole des jeunes de l’Union saint-gilloise.

- L’asbl qu’il gérait a reçu, le 28 novembre 2019, la première partie d’un « nouveau » subside régional de 200 000 euros (160 000 euros).

- Achaoui était chargé d’approvisionner en cash les caisses de l’Union à l’occasion de matchs joués en D1B pro, au cours du mois de novembre 2019. Dans les avances ou restitutions d’argent liquide, un contentieux a subsisté entre la structure pro et l’académie de formation des jeunes talents.

- Comme l’a confirmé la direction de l’Union, les caisses des entrées payées aux matchs de jeunes se trouvaient encore, à la fin janvier, au domicile de l’homme politique Abdellah Achaoui.

Sur ces deux derniers points, ni le ministre Gatz ni le Parlement bruxellois n’ont affirmé avoir obtenu d’éclaircissements complets et rassurants.

Pacte gouvernance mr ps molenbeek.jpeg

Le pacte de gouvernance signé entre partis socialistes et libéraux, à Molenbeek, il y a un peu plus d'un an. Ils s'engageaient au point 3 à ce que le personnel politique soit "exemplaire"

L’attitude de l’opposition reste incertaine avant ce mercredi soir, 19h, date du premier conseil communal depuis l’affaire. Le PTB, qui avait failli s’associer au PS, au lendemain des élections locales d’octobre 2018, réitérera ses demandes de transparence financière de l’époque.

Son chef de groupe Dirk De Block annonce qu’il suggérera à l’échevin Achaoui de faire un pas de côté en attendant que la justice ou la Région tire cette affaire au clair. Idem pour le cdH emmené par l’ex-échevin molenbeekois des Sports, Ahmed El Khannouss, qui avait côtoyé Abdellah Achaoui au Brussels, autre club de foot professionnel où ce dernier avait été rapidement mis en quarantaine, il y a six ans.

Quant à DéFI et à Ecolo, qui dirigent la Région bruxelloise avec le PS, ils ont réclamé toute la transparence sur le cas Achaoui, mais iront-ils jusqu’à créer un incident important et symbolique à Molenbeek, une commune très sensible ?

Tags

Dernière mise à jour

Vous avez une question sur cet article ? Une idée pour aller plus loin ?

ou écrivez à pilotes@medor.coop

Un journalisme exigeant peut améliorer notre société. Voulez‑vous rejoindre notre projet ?

La communauté Médor, c’est déjà 3158 membres et 1346 coopérateurs

Médor est un média indépendant. Notre site ne contient pas de pub. Toutefois, il utilise quelques cookies pour faciliter son utilisation. Lisez notre politique de cookies pour en savoir plus.
En savoir plus